Lancement officiel de la nouvelle antenne du CFAie à Caër Normanville

Hier soir, le CFAie célébrait le lancement officiel sa nouvelle implantation à Caër Normanville, près d’Evreux.

 

Une soirée inaugurale riche en discours, dont ceux de Thérèse AUZOU, Présidente de l’AIDAMCIE-CFAie, et de Patrice PIERRE, Directeur Général du CFAie, mais aussi de plusieurs intervenants du paysage politique local comme Jean-Michel COSTASEQUE (Président de la CCI Portes de Normandie), Christophe DORE (Président de la CMA Normandie), Guy LEFRAND (Président de la Communauté d’Agglomérations Evreux Portes de Normandie), Francis BARTHOLOME (Président de Mobilians), Hubert DEJEAN DE LA BATIE (Vice-Président de la Région Normandie), Isabelle DORLIAT-POUZET (Sous-Préfète d’Evreux).

 

Zoom sur la nouvelle implantation

C’est à Caër Normanville, au coeur du territoire d’Evreux Portes de Normandie que sera implantée la future antenne du CFA. Motivé par la progression constante de ses effectifs d’apprentis depuis plusieurs années et soucieux de les former dans des conditions optimales, le CFAie a donc décidé de s’agrandir et d’occuper plus largement le territoire de l’Eure, son bassin historique !

Le CFAie souhaite ainsi accroître son offre de formation de proximité à destination des entreprises et des jeunes de ce bassin. Cette nouvelle antenne renforce son ancrage dans le tissu économique local qui permet au CFAie de répondre à un enjeu majeur du territoire : anticiper les besoins en compétences des entreprises euroises et faciliter le recrutement des apprentis et leurs mobilités.

Cette antenne accueillera trois pôles : le pôle Mécanique Automobile qui sera totalement repositionné sur ce site, ainsi qu’une partie des pôles Vente et Coiffure. Pour la construction des bâtiments, le CFAie a à cœur d’intégrer une dimension environnementale et écologique. L’objectif : disposer de locaux performants en matière de consommation d’énergie.

 

Focus sur l’innovation en mécanique automobile

Le CFAie affiche l’ambition d’être à la pointe des innovations du secteur de l’automobile et d’en accompagner son évolution. Pour cela, il a investi dans deux technologies montantes en terme de
mobilité décarbonée : l’hydrogène et le rétrofit.

Concernant l’hydrogène, le CFAie a fait l’acquisition de la Toyota Mirai, l’un des deux seuls modèles de voitures hydrogène disponibles sur le marché français. Le CFAie devient ainsi le premier centre de formation de France à acquérir un véhicule hydrogène : utilisé comme véhicule pédagogique, il permettra de faire entrer encore plus concrètement nos apprentis dans l’ère durable. Un symbole fort qui traduit les ambitions du CFAie en terme d’innovation.

En parallèle, et en partenariat avec la société TOLV, le CFAie se lance sur le rétrofit, cette pratique permettant de convertir le moteur thermique d’un véhicule en un moteur électrique. L’enjeu est immense puisque sa mise en oeuvre doit contribuer à la transformation du parc automobile actuel, composé d’une large majorité de véhicules thermiques, et donc de favoriser à terme la réduction des émissions polluantes.

Déjà positionné sur la maintenance des véhicules hybrides ou électriques, avec la formation TEAVA*, le CFAie affirme sa volonté d’aller plus loin et d’anticiper les évolutions du secteur. En proposant des modules de formation axés sur l’hydrogène et le retrofit, il s’attache en effet à répondre aux futurs besoins des professionnels de l’automobile et à qualifier ses apprentis par l’acquisition de ces nouvelles compétences.

 

Rétrospective en images de la soirée

 

Laisser un commentaire

Retour haut de page