Une journée à Novafleur

Lundi 8 octobre 2018 7h30.

La section fleuriste du CFAie de Val-de-Reuil est encore en vadrouille, mais pour une fois elle est observatrice !
Les apprentis CAP et BP fleuristes ainsi que leurs formatrices partent découvrir la 8e édition du Salon Novafleur au Palais des Congrès à Tours.
Sur le trajet du bus, la brume laisse peu à peu place au rouge du soleil levant. On aperçoit les cimes des arbres pointer leurs nez ainsi que les douces couleurs d’automne des feuilles réchauffer le paysage. La formatrice de pratique Delphine Lamotte, telle une bonne fleuriste et vraie passionnée, ne peut s’empêcher de dire en regardant au carreau : « Il doit y avoir des superbes choses à glaner dans cette forêt… ».
3h plus tard. Les portes du bus s’ouvrent, les 40 apprentis descendent, bien réveillés, ils écoutent les consignes de leurs formatrices.
Elles sont simples ces consignes :
« Observez, regardez, posez-vous, discutez avec les professionnels, saisissez, prenez-en plein les yeux. Soyez curieux ! »
En effet les formatrices le savent bien, se former pour devenir fleuriste passe aussi par développer sa curiosité, nourrir sa créativité, être à l’affut d’une idée innovante. C’est en cela que l’on devient un professionnel compétent, et c’est ce que cherche à transmettre ces formatrices, le goût de l’excellence.
Une fois les consignes données, les apprentis badgés, c’est parti pour 6h à travers ce salon d’exception.


Novafleur c’est le rendez-vous annuel des professionnels de l’univers de la fleur, avec plus de 3000 visiteurs en deux jours, un large éventail d’exposants représentant des secteurs d’activité variés allant de la décoration, à l’équipement, aux fournitures ou au végétaux. En bref, un réseau de professionnels reconnus par la profession.

Novafleur ce sont aussi des concours de renom ; la finale de la Coupe Oasis (la Rainbow Cup), et surtout la Finale de la coupe de France des fleuristes, avec ses 8 épreuves et ses deux jours et demi de compétition, autour du thème :
« En l’An 2218 la Terre n’existe plus.
ISIOS est notre refuge. Cette planète n’est faite que de matière organique vivante… »
Un thème alliant le mystique et le féerique de quoi en prendre vraiment plein les yeux.

Ce salon c’est aussi l’occasion pour les apprentis fleuristes en herbe de venir soutenir la finaliste normande, ancienne apprentie du CFAie, Margaux Soudek.
D’ailleurs impossible de parcourir deux mètres du salon sans que l’on entende : « Eh ! Mais ce sont les normandes, le CFA de Val-de-Reuil !! » En effet on y croise des employeurs, des maîtres d’apprentissage, des anciens apprentis ; fleuristes à leur tour, des camarades de classe de Martine Boissay ; racontant des anecdotes à tout va.
On y croise aussi ce jour-là, une ancienne apprentie diplômée ouvrant sa boutique une semaine après, expliquant timidement à ses anciennes formatrices : « J’ai créé ma boutique à mon image, j’en suis très fière mais les seules personnes dont j’appréhende le regard ce sont vous, vous qui m’avez formée et toujours encouragée pendant ma formation au CFA ».

Un peu plus tard juste avant l’annonce des résultats, c’est au tour de Margaux, la finaliste normande de venir saluer ses anciennes formatrices, à qui elle adresse : « J’espère que je représente bien le CFA ?! »
Oui car à Nova, le CFAie de Val-de-Reuil résonne dans les dédales du salon comme un gage de qualité, un gage de savoir-faire, un gage du goût de la compétition et des concours, un gage d’une remise en question constante pour toujours atteindre cette excellence…

La journée se termine, il faut rentrer.
Les apprentis quittent Novafleur, les sacs chargés de cadeaux des fournisseurs, de magazines d’art floral, et les têtes remplies de beaux souvenirs.
Dans le bus, ils partagent cette journée à leurs familles, à leurs maîtres d’apprentissage ; une photo prise avec un MOF, devant d’étonnantes structures florales ou encore un autographe de la Miss France 2018, Maëva Coocke, venue récompenser les finalistes.

Objectif atteint pour les formatrices de Val-de-Reuil !

Elles se reposent du coup ?
Non.
Que font-elles?
Elles sont déjà en train de réfléchir à leur prochaine sortie…

Anais LAISNE
Le 21/01/2019

1 réflexion sur “Une journée à Novafleur”

  1. Therese Auzou

    Article donnant envie… de visiter ce salon, d aimer la nature et les fleurs…
    Une belle sortie😀😀

Laisser un commentaire

Retour haut de page